Liste des fonds en euros en 2024 (performance 2023)

La liste des fonds en euros 2023

Le fonds en euros (ou fonds euro) est le support d’investissement le plus utilisé par les épargnants qui privilégient la sécurité, la liquidité et jusqu’alors, un rendement supérieur aux autres placements « garantis ». Ce n’est plus forcément le cas depuis 2022 et la montée du taux de rendement des livrets A ou du LDDS. Il y a un décallage entre les taux des livrets réglementés et les fonds en euros qui se composent d’obligations en transition vers des taux plus importants.

Vous retrouverez dans cette article la liste des fonds en euros et leurs rendement 2023. Contactez-nous pour avoir plus d’informations ainsi qu’une préconisations. Nous avons enlevé également les fonds euro-croissances que nous évoquons dans un autre article.  

Depuis 2022, les assureurs ou autres mutuelles proposent des bonus sur les versements et l’encours en fonds en euros. Contactez-nous afin d’avoir la meilleure proposition slon votre profil investisseur. 

  

Pour bénéficier des conseils de professionnels, d’un suivi personnalisé et mieux appréhender vos placements 

 

Contactez-nous !

 

Contactez-nous afin d’avoir une proposition adaptée à vos besoins (sans coûts supplémentaires). Nous avons accès à la quasi-totalité du marché en toute indépendance. 

Le fonds en euros est utilisé pour les raisons suivantes :

  • la garantie du capital,
  • l’effet cliquet des intérêts perçus,
  • la liquidité (pour certains fonds nouvelle génération, ce n’est pas forcément le cas). Il peut vous être demandé pour quelques fonds en euros d’attendre une certaine date afin de pouvoir récupérer votre argent.

Ce que l’on cherche donc lorsque l’on place son argent sur un fonds en euros est donc la sécurité de son épargne tout en permettant sa liquidité. C’est donc le couple rendement maximisé par rapport à une garantie totale et un montant souvent déplafonné (par rapport aux livrets réglementés) que recherche l’épargnant. Il est également utilisé en position d’attente avant de la placer sur des actifs plus rémunérateurs à une période plus propice. 

De quoi est composé un fonds en euros ?

Il n’y a pas de restrictions particulières en rapport à la typologie des actifs que l’on y trouve. Les assureurs peuvent y investir les actifs qu’elles désirent.

En revanche, comme « ce sont eux qui portent le risque » puisque le capital est garanti pour le souscripteur, il est logique de penser que les compagnies d’assurance vont user d’actifs peu volatiles et donc peu (ou pas) risqués. En d’autres termes, elles choisiront pour le fonds général (fonds en euros classiques) des actifs dont la rémunération est par la force des choses plus faible. Vous trouverez des informations dans cet article

Actuellement, les assureurs ne vous laissent allouer qu’une partie de votre investissement dans des fonds en euros. Il y a souvent une partie de votre investissement à allouer dans des Unités de compte (OPCVM, ETF, SCI, SCPI etc…). 

La composition d’un fonds en euros général

Historiquement et usuellement on trouve surtout des OAT (Obligation Assimilable au Trésor) dans les fonds en euros. On parle alors d’obligations souveraines. Il y a également des obligations de grosses sociétés sûres (corporate bonds). Ce sont des titres de créance dont l’émetteur est solide. Il y a également du monétaire voire de l’immobilier.

C’est la politique de la BCE (Banque Centrale Européenne) qui actualise les taux directeurs. Après la hausse des taux de 2022, les OAT ont augmentés leur durée. Cela a généré une rémunération en hausse. Le but des assureurs est aujourd’hui d’augmenter la collecte des épargnants afin de pouvoir capter ces nouveaux taux. Les nouvelles obligations plus rémunératrices vont permettre de booster les rendements des obligations déjà en portefeuille. POur cela, ils mettent en avant des bonus commerciales. 

Les Etats se sont financés durant plus d’une décennie à des taux exceptionnellement faibles. On y retrouvait cette répercution sur les rendements des fonds en euros pendant des années. Cela a permis de transiter à d’autres supports d’investissement et notamment les SCPI, une visibilité accrue (il est évident que la nature de ces actifs est bien différentes notamment en termens de risques et de liquidité). 

Ce qui impacte la distribution de revenu du fonds euro (les frais)

  • Les frais de gestion du fonds euro : il faut les enlever du rendement brut. Attention aux commerciaux qui vous vendent des fonds euros en ne vous signifiant pas les frais au sein du contrat. Vous les retrouverez dans le tableau. 
  • Les droits d’entrée de votre contrat d’assurance vie. Ils sont variables. 
  • Enfin, les fonds en euros sont obligatoirement confrontés aux Prélèvements sociaux (17,2 % en 2024).

Il est important de confronter le rendement à l’inflation pour avoir l’ « enrichissement réel ». On voit ainsi un changement de paradigme. En 2020, en France, l’inflation était de 0,5 %. Pour 2021, l’inflation se placait à 1,6 %. En 2022, l’inflation  annuelle a été établi à 5,2 % tandis qu’en 2023, l’inflation fut de 4,9 %. 

Comparaison Inflation / Rendements fonds en euros

2020202120222023
Fonds en euros1,40 %1,10 %1,92 %environ 2,50 %
Inflation0,50 %1,60 %5,20 %4,9 %
Différence0,9– 0,5-3,28 -2,4

Les alternatives au fonds en euros

Il existe différentes solutions que nous avons déjà abordées sur ce site. Le point commun de ces dernières se résument en deux points : une rentabilité par rapport à un risque minimisé. Le second paramètre à retenir est la liquidité, même si celle-ci reste dans certains cas « optimisables ». 

L’actif général proposé par certains assureurs

La différence entre le fonds en euros telle qu’on l’entend et ce fonds « actif général » se trouve dans la garantie, le calcul des frais et la possibilité pour l’assureur d’aller « chercher plus de risque » et donc potentiellement de rendement.

Le fait de conditionner le fonds en euros à une poche UC permet pour l’assureur de diminuer son risque, de mieux se rémunérer sur cette « part investie » et donc d’augmenter la garantie de son fonds en euros. 

En d’autres termes, cela permet pour l’assueur d’augmenter la « poche » d’actifs rémunérateur (UC) et donc de mieux se rémunérer (et potentiellement de mieux rémunérer le contrat dans sa globalité sur du long terme).   

Les fonds euro croissance (ou euro-croissance)

Créés en 2014 puis repensés en 2020, les fonds euro-croissances n’ont pas trouvé leur succès car il enlève l’essence des fonds en euros. Le rendement peu supérieur jusqu’à présent ne compensait la baisse due à la baisse des taux directeurs. Sa garantie du fonds n’est acquise qu’à l’échéance. Elle peut être de huit, dix voire un nombre d’années plus important afin de garantir le capital, les intérêts, la rente. Cette donnée est fixée par l’assureur ou le souscripteur… 

Avant cela, votre argent peut être récupéré si vous le souhaitez. En revanche, votre capital dépendra de la valorisation du fonds à l’instant T comme un OPCVM (Organisme de Placement Collectif de Valeur Mobilière). 

LIRE NOTRE ARTICLE SUR LE SUJET 

Les fonds obligataires (duration faible)

Ces fonds ne sont pas garantis. Il s’agit d’OPCVM (Organisme de Placement collectif en Valeur Mobilière) dont le but est de superformer le fonds en euro en visant un risque très modéré. Contrairement au fonds en euros, le capital n’est en revanche pas garanti. Il faut dans son utilisation se servir de la durée pour atténuer la volatilité. 

Avec la montée des taux de la BCE, beaucoup de fonds ont été créés. On y trouve également des fonds datés adaptée à cette fenêtre de tir (jusqu’à la prochaine baisse).

Ce sont des fonds qui investissent dans des obligations (titres de créance) disposant d’une duration (durée) faible avant leur échéance. C’est ce qu’on appelle la duration. En effet, afin de modérer le risque, le gérant du fonds va sélectionner des obligations disposant d’une échéance courte. Cette logique est courtermiste. 

Il est plus facile de se projeter et d’appréhender les performances d’une société à court terme. L’idée ici est de contrôler la volatilité du fonds pour permettre à l’épargnant de récupérer son argent à tout moment (en plus de la partie non investie dans les obligations).

Il est également clair qu’une duration courte permet de mieux appréhender la hausse des taux à long terme. La BCE a commencé à augmenté ses taux. La manière progressive souhaitée en d’autres temps sera certainement plus « sportive » que prévue afin de juguler l’inflation.  

Les OPCVM disposent obligatoirement d’une note relatant du risque de placement et allant de 1 jusqu’à 7 (le plus risqué). Ces fonds sont normalement parmi les moins risqués. Je vous invite à lire le communiqué de l’AMF sur ce sujet

LIRE NOTRE ARTICLE SUR LE SUJET 

L’immobilier : SCPI, SCI, SCP de SCPI…

L’immobilier et notamment les SCPI ou SCI dans le cadre de l’assurance vie peuvent être une bonne solution. Le risque dans ce type de placements est tout de même différent des les fonds en euro. 

LIRE NOTRE ARTICLE SUR L’IMMOBILIER ET L’ASSURANCE VIE 

SCI, SCPI ou SCP de SCPI ?

Lorsque votre aversion au risque est important ou simplement par souci de diversification, l’immobilier au sein de votre assurance vie peut être la solution à privilégier sur du long terme. Nous avons fait un article sur le sujet.

La différence est parfois ténue entre ces solutions. Il faut alors bien regarder les frais relatifs à l’investissement, au rendement distribué (en pourcentage) voire aux frais de sortie. Il est également important de bien se projeter pour faire un choix cohérent. En effet, les frais ne sont pas ponctionnés de la même manière. Certaines SCPI ou SCI ponctionnent plus de frais à l’entrée tandis que d’autres ne distribuent pas 100 % du rendement. Il faut donc choisir en fonction de la durée de placement.

Les SCPI sont les mêmes que celles que vous pouvez trouver en direct. La structure des coûts varie. L’assureur, pour que vous puissiez investir tout en préservant votre liquidité se rémunère sur le contrat.

Actuellement, avec les baisses que nous avons pu voir dans l’immobilier, la tendance est d’investir sur des fonds jeunes qui collectent ou des fonds qui collectent. Cela compense la baisse de la valeur de l’immobilier en achetant des biens acquis à un prix plus faible qu’auparavant.

Avantages des SCPI dans le contrat d’assurance vie

  • Diversification d’actifs,
  • actifs tangibles,
  • rendement de l’immobilier d’entreprise.

Attention, certains contrats d’assurance vie ou de capitalisation obligent le rachat des actifs purement financiers (OPCVM) avant de procéder au rachat des SCPI. La raison en est simple. Quant vous achetez des parts de SCPI dans un contrat d’assurance vie, les SCPI appartiennent à l’assureur. Ils se doivent par ailleurs de garder le contrat d’assurance vie liquide. 

Certains instaurent donc des règles limitant le rachat de supports d’investissement. Il est donc logique de choisir son contrat par rapport à votre profil de  risque ainsi que vos objectifs et contraintes futures. Comme les fonds en euros « nouvelle génération » où l’on peut investir dans une proportion variable, les contrats d’assurance vie ont leurs propres fonctionnements. Si vous décidez d’investir 100 % de votre placement en immobilier, il faudra choisir un contrat qui le permet.

 * Contrairement aux SCPI en direct, il n’y a pas de délai de jouissance (durée d’attente avant de percevoir les fruits de son investissement).

Des SCI – Sociétés Civiles Immobilières dans le cadre de l’assurance vie ou des SCP – Société Civile de Portefeuille ?

Les SCI ont généralement moins de frais et plus de souplesse. Elles n’ont parfois des frais à l’entrée (à l’investissement) mais globalement moins de frais de gestion. La législation est également moins stricte que les SCPI (autorisation de l’AMF) et permet d’accéder à des biens autres. 

Attention toutefois à la liquidité : cette notion positive peut avoir une incidence si les marchés se retournent. Nous l’avons vu sur différentes SCI de rendement en 2023. La décollecte a fortement impacté la performance de certains fonds pourtant jugés 2/7 ou 3/7 en SRI.

Moins connues et beaucoup moins proposées sur le marché. Les SCP de SCPI sont plus diversifiées. Il y a souvent moins de frais. 

Liste des fonds en euros 2024 : performances 2023

 

Rendement 2023Rendement 2022Rendement 2021
Abeille Assurances1,25% à 1,35%0,90% à 1,31%
Ageas1,50% à 2%1,10% à 1,30%
AGPM2%1.70%
Apicil1.30%0,86 à 1,46%
Axa1,40% à 3,75%0,70% à 1,10%
BPCE1,45% à 1,85%0,75% à 1,10%
Bred0,90% à 0,85%
Carac2.50%0,85% à 1,40%
Groupama1.30%0.90%
Harmonie Mutuelle1.30%
HSBC1,72% à 2,24%0,82% à 1,20%
La Banque Postale1,50% à 3,60%0,65% à 2%
Prévoir1,80% à 2,50%1,20% à 1,60%
SMA BTP2%1.50%
SMA Vie1,30% à 1,5%
Suravenir (Crédit Mutuel Arkéa)1,70% à 2,70%0,85% à 1,45%
Swiss Life1,50% à 3,05%0,8%à 1,00%
Corum Life4.45%0,70% et 3,40%NA
La France Mutualiste3.70%2.11%1,31 à 1,51%
Garance3.50%2.80%2.75%
MACSF3.10%2.50%2.10%
Sogécap (Société Générale)3,12% et 3,33%*1,95% à 3%0,75 % à 1,84%
Oradea Vie (Société Générale)3,10% et 3,50%0% à 2,50%2,10 à 2,35%
BNP Paribas Cardif3,03%*2% à 2,90%1.10%
Allianz3,01%*2,12%*2,43%*
Neuflize3%1.60%1% à 1,75%
AG2R La Mondiale2% à 2,05%1,08% à 3,25%0,76% à 1,50%
Generali2% à 3%1,30% à 3,06%0,70% à 1,50%
GMF2.80%2.05%1.50%
MAAF2.80%2.05%1.50%
Milleis2.75%2.15%0.95%
Maif2.50%2.10%1.30%
Agipi2.45%2.05%1.10%
Gaipare2.30%2.20%1.80%
MMA2.25%1.40%1.20%
Afer2.22%2.01%1.70%
Asac-Fapes (Allianz)2.10%2.00%1.80%
Asac-Fapes (Spirica)2.10%2.30%NA
Crédit Agricole Assurances2,80% à 2,95%1,9% à 2,45%0,65% à 2,30%
Matmut2,75% à 3%1.71%0.83%
Macif2,70% à 2,80%1,60% à 2,20%1% à 1,75%
Monceau Assurances2,60% à 3,10%1.75%1,80% à 2,15%
MIF2,55% à 3,05%2.20%1.70%
CNP Assurances2,15% à 2,40%1,40% à 1,50%0,50% à 2,49%
ACM Vie (Crédit Mutuel)2,8%*2% à 2,75%1,10% à 1,71%
Le Conservateur1.10%1.10%1.10%
Primonial0% à 3,50%0,70% à 2,70%1,00% à 2,50%

* moyenne, **performances selon les contrats hors bonifications

Liste des fonds en euros en 2024 (résultats des fonds en euros en 2023)

Présentation du tableau 

Ce tableau permet de comparer les différents fonds en euro.

Nous avons mis en avant les rendements nets de frais de gestion de ces deux dernières années. Il faut toutefois préciser que les fonds en euros sont distribués imputés des prélèvements sociaux de 17,2 % ! Les rendements sont calculés net de frais de gestion mais brut de CSG-CRDS…

Puisqu’un fonds en euro est créé par un assureur, il est peut être retrouvé sur plusieurs contrats d’assurance vie. C’est bien entendu le cas pour les fonds généraux mais également pour quelques fonds en euros boostés. Je vous invite à lire notre article sur le sujet : comment bien choisir son contrat d’assurance vie ?

Notre avis

Pour les personnes ayant un profil sécurisé mais également équilibré, il peut être intéressant d’avoir une allocation en fonds euros plus ou moins importante. Les rendements ne sont tout de même pas incroyablement hauts. Ils peuvent être également utilisés en position d’attente en compensant les performances sur la périodes avec les bonus distribués. 

Se positionner sur une allocation en OPCVM diversifiée ne devrait pas dans beaucoup de cas être une option. Les performances vont dépendre de la période d’investissement, de la stratégie et de l’horizon de placement. L’allocation peut et doit être arbitré en focntion de la période selon la conjoncture, les aléas politiques et « votre propre personnalité fianncière ». 

La rentabilité des fonds en euros avait une tendance baissière depuis quelques années. La montée des taux directeurs a changé  ce constat durable. Nous sommes à la croisée des chemins. Depuis quelques années, nous avons en effet vu des fonds en euros créés par des assureurs reconnus être considérablement impactés par la baisse. 

En 2023, les OAT achetées dans les fonds ont une rentabilité supérieure au rendements globaux des fonds. Il est tout de même important d’évoquer la chose suivante : les OAT liquidées étaient par ailleurs assez peu différents des OAT nouvelles. Ce n’est plus le cas. L’inflation qui a baissé en 2024 mais dont les effets sont réels continuent d’impacter l’économie et rende également le gain net bien moins intéressant (voir le tableau ci-dessus).

Nous voyons toutefois des offres nouvelles chez certains assureurs qui boostent les rendements des fonds en euros pour faire venir une certaine clientèle, quitte à rémunérer plus que ce que la participation aux bénéfices réelle…

Concernant notre opinion sur le choix du fonds en euros, sauf cas ou objectif particulier, il ne faut pas que celui-ci conditionne votre investissement. Un contrat d’assurance vie patrimonial est intéressant par sa diversité de choix d’allocations et la qualité des fonds éligibles. Ce type de contrat doit être également choisi dans une stratégie de long terme. 

 

Pour synthétiser, afin de réhausser votre rendement, voici trois éléments considérés par les assureurs : 

 
  • Diminuer le rendement des fonds en euros plus anciens pour réallouer les fonds vers d’autres actifs ou d’autres contrats d’assurance vie. 
  • Imposer une allocation couplée au fonds en euros et bornée à un certain pourcentage. Il faut composer avec cela. 
  • Diminuer la part de capital garanti : cela permet de prendre un petit peu plus de risque et donc plus de rendement. C’est le cas de certains fonds généraux ou fonds nouvelles générations. 

Dans le futur ? 

A moyen terme, ce n’est pas un secret, il devrait y avoir une augmentation des rendements des fonds euros généraux. Je doute qu’il faille choisir son assurance vie dorénavant sur la performance d’un fonds en euro général… C’est la globalité de votre projet et votre appétence au risque qui doivent guider le choix d’allocations et donc de contrats d’assurance vie. 
 
 

Bilan

Si votre souhait est de sécuriser votre capital au maximum ou d’attendre une bonne porte d’entrée sur certains opportunités, le fonds en euros est fait pour vous. 

Il est légitime de considérer les autres solutions de manière transversale et de diversifier de façon plus personnalisée. 

La question à se poser aujourd’hui pour les personnes averses au risque et s’il est véritablement opportun de se décider à investir dans une assurance vie par le seul « hublot » d’un fonds en euros ? 

Des stratégies plus diversifiées et sécurisantes existent.

N’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter.

Contactez-nous gratuitement pour avoir une proposition personnalisée et un accompagnement dans vos placements ! 

N’hésitez plus à vous faire bien accompagner. Nous sommes à votre disposition et cela, sans frais pour vous accompagner dans vos projets.  


Pour souscrire dans une assurance vie ou
échanger sur votre projet,
complétez le bordereau ci-après ou contactez-nous par téléphone
au 01 87 42 16 27

comment bien investir

X