Meilleurs placements en 2021 – Quels investissements choisir ?

Mais quels placements en 2021 ? Quels investissements se prêtent à notre époque déstabilisée ? Le terreau sur lequel nous prodiguons quelques conseils en ce début d’année 2021 est bien particulier. Nous vous proposons en ces quelques lignes d’expliquer nos choix qui évolueront certainement au cours du temps… 

Vous retrouverez bien évidemment plus d’éléments dans nos articles. Il est également logique que ce que nous conseillons ci-après soit adapté selon le profil et les besoins de nos interlocuteurs… Vous pouvez de ce fait demander d’échanger au téléphone gratuitement.

Tout ou presque en ce début d’année nous isole de nos vies antérieures et détruient peu à peu notre économie, sous perfusion ou en état souvent lymphatique. il nous tarde de passer à autre chose. Heureusement, comme en tout temps de crise, des opportunités existent. C’est en partie ce que nous allons voir dans cet article. 

Pour des soucis de compréhension et ne pas devoir comparer des choses difficilement comparable, j’ai décidé d’isoler l’immobilier des solutions financières…

Contactez-nous afin de mieux appréhender vos placements. Investissez dans les des solutions qui vous sont les plus adaptées. Nous avons accès à tout le marché et cela sans coûts supplémentaires. 

Les placements en 2021 : les solutions financières 

Les marchés financiers

Si en 2020, les marchés actions étaient “une aubaine” tant il était aisé de gagner facilement de l’argent en investissant après le krach boursier et le premier confinement : l’année 2021 part avec un positionnement bien différent. 

Quel allocation pour 2021 ? 

Evidemment, ces propos ne tiennent compte que des nouveaux investissements. L’allocation et les arbitrages étaient évidemment plus complexes dans ce cadre exceptionnel. De nombreuses interrogations compliquaient la donne : la durée de la crise sanitaire, les choix de l’exécutif, le comportement des Français… Malheureusement, en Janvier, les mêmes interrogations subsistent…

Pour reprendre l’exemple « habituel » du CAC 40. Au premier Janvier, le CAC était juste sous les 6000 points… Il finit à 5 600 points, ce qui est déjà en soit une « performance » quand on sait qu’il est descendu à 3754 points le 18 mars…

Comme nous l’avons vu dans l’un de nos articles, l’une des raisons en est évidemment la nature de ce chamboulement. Une pandémie a historiquement un début et une fin, d’où la résilience des marchés. La question reste ouverte quant à la durée encore de cette “épisode”.

Quels placements en 2021 en termes d’allocations d’actifs ?

Il n’en demeure pas moins que les marché sont hauts. Et il faudra payer les pots cassés. Le vaccin a donné de l’optimisme et rassuré les marchés mais qu’en sera-t-il d’ici quelques mois ? 

Nous avons décidé en cette période de crise de privilégier le stock picking plutôt qu’avoir une analyse simplement macroéconomique. Depuis longtemps, je pense que le bon choix passe par une vision de fonds thématiques et par du private equity. Certains domaines s’en sortent bien. 

Il est donc important de cibler ces domaines et d’investir dans ce qui semble être la meilleure solution… Attention toutefois à investir modérément et varier ses « portes d’entrée ».

Différentes enveloppes fiscales existent en France pour inciter les épargnants à investir dans ce types d’investissement : assurance vie, contrat de capitalisation, Plan d’Epargne en Action (PEA) classique et PME-PMI, ou encore contrat Luxembourgeois ou le PER (que l’on voit ci-après) et ainsi bénéficier dans le cadre  d’enveloppes fiscales pour des raisons d’optimisation de la fiscalité.

  • Les OPCVM : les fonds thématiques plus essentiellement.
  • Les produits structurés : attention à cette période. Il y a bien des produits à éviter. Il faut bien regarder le ou les sous-jacents. Privilégier les secteurs bas par rapport à la période et qui devrait être revalorisé à la sortie de crise.

Les placements en 2021 : OPCVM ou titres vifs

Stocks picking et fonds thématiques…

Dans tout investissement, l’un des éléments les plus importants reste le prix d’acquisition par rapport à sa revalorisation potentielle. Les OPCVM n’échappent évidemment pas à ce principe. Il y existe un principe de diversification et donc de mutualisation du risque. Il est évidemment important également de bien regarder sa stratégie, les possibilité d’utiliser les instruments financiers et d’utiliser les effets de levier. 

Vous trouverez plus d’éléments sur ces articles : comment sélectionner ses OPCVM ?

 

Les placements en 2021 les moins risqués…

Les fonds en euro boostés ou nouvelle génération

Ce sont les placements les plus sécurisés dans le cadre d’une sécurisation de l’épargne. Les performances des fonds en euros commencent à sortir et les résultats ne sons pas si mauvais (toute proportion gardée). Nous préférons bien entendu les fonds en euros nouvelle génération.

Sa “quantité” obligatoirement restreinte, dépendante des assureurs pouvant aller de 25 % à 60 % de votre allocation d’actifs.

Il ne faut pas attendre de grandes choses de ces fonds cependant, pour les placements “garantis”, il est tout à fait encore possible de trouver un rendement bien supérieur à aux livrets réglementés… 

Le fonds en euros : rappel…

Le fonds en euros sert synthétiquement à garantir un capital tout en disposant de ses liquidités. La définition du fonds en euro est simple. Vous trouverez d’ailleurs un article plutôt exhaustif sur le sujet. Les rendements des fonds en euro 2020 sont logiquement assez alarmants puisque composés d’obligations d’états.

Les fonds en euros que nous mettons en avant sont les fonds nouvelles générations pouvant être investis sur des actifs purement financiers ou de l’immobilier. Au-delà de sa capacité à générer plus de rendement, la définition reste la même.

Les fonds en euros servent de socle d’investissement et de garantie de votre patrimoine. Il doit être couplé à des Unités de Compte (UC) que ce soit de l’immobilier grâce aux SCPI, SCI et autres OPCI (horizon de placement long) ou des unités de compte OPCVM et fonds structurés (dont on a parlé au-dessus). Par ailleurs, la pierre papier peut être une excellente solution de sécurisation. Tout dépend évidemment des actifs qui la ou les composent…

Les fonds eurocroissance

Il existe également les fonds euro croissance. Ces fonds ressemblent beaucoup à ceux évoqués dans ce paragraphe. Leur garantie du capital ne s’applique qu’au bout de huit ans ! Vous retrouverez plus d’éléments ici. 

Pour en savoir plus : les fonds eurocroissance

 

Placements en 2021 : concernant les actifs non cotés – private equity?

Investir dans des PME-PMI-ETI

Contrairement aux autres solutions les solutions en  private equity ne peuvent être mis en avant  dans une “publicité” comme c’est le cas dans les autres solutions financières sur le site. Nous resterons donc évasif quant aux acteurs. Demandez-nous des informations ou une proposition pour en savoir plus…

Les actifs cotés en bourse doivent être utilisés avec de l’argent qui peut être immobilisé durant plus de cinq ans au minimum. Ils doivent être investis par une somme que « vous pouvez vous permettre de perdre ». Il faut investir ce qui psychologiquement vous est « superflu ». Les tickets d’entrée sont variables. 

La configuration du marché

Il est clair que dans cette configuration incertaine, il y a des opportunités. Les sociétés potentiellement les plus fragiles sont des entreprises non ou peu matures. En d’autres termes, leurs phases de croissance ne les protègent pas économiquement d’un ralentissement important de l’activité. Dans ces cas-là, la diversification de sociétés de cette nature pour une meilleure mutualisation du risque (a moins voire) n’a plus d’effet. 

Ce qui compte réellement, c’est la capacité à survivre ou à générer une activité malgré cette forme de léthargie économique.

L’idée première pour ces actifs est de privilégier une société, une stratégie qui correspond à un cadre cohérent par rapport à la période. Le big data, les bio tech, la robotique… Il est important de désigner la ou les secteurs les plus porteurs et pour cela être accompagné par des spécialistes. Evidemment, Il est à espérer qu’il n’y aura pas d’écrémage trop important pour les sociétés les plus petites ou n’ayant pas la trésorerie nécessaire…

Club deal, FPCI (Fonds Professionnel de Capital Investissement), Fonds Professionnels ou FPS

Il existe plusieurs véhicules financiers diversifiés voire corrélés à un seul actif vous permettant en OPC de mutualiser votre investissement avec d’autres investisseurs et acquérir votre quote part sur le sous-jacent. Cela permet de pouvoir investir dans des opérations que vous ne pourriez faire seul.

On le retrouve dans différents secteurs d’activité mais couramment également dans l’immobilier. C’est le cas notamment d’immeubles à rénover,  généralement dans des centres villes. L’acquisition est faite à prix (très) décoté car plus aux normes juridiques en vigueur (à une SCPI par exemple). Il y a rénovation aux normes écologiques puis location. In fine le bien est vendu loué (car le prix de cession est plus important). La plus value sera importante et les investisseurs se partagent la culbute…

L’objectif est donc de faire « un coup ». Grâce à la mutualisation des investissements, des actifs qualitatifs sont acquis. Ce sont des investissement premium. 

Le crowdfunding immobilier, est-ce un placement adapté en 2021 ?

C’est une levée de fonds pour des promoteurs immobiliers dans le cadre de leurs activités. il est plus sécurisant de se servir de ce type de crowdfunding.

Pourquoi ?

Le crowdfunding est une forme de financement participatif. Il s’agit d’une collecte de fonds auprès de particuliers ou de personnes morales dans le but de développer et aider une entreprise à financer son activité. L’avantage d’investir dans du crowdfunding immobilier est la nature de l’activité et la motivation concrétisée par un actif tangible. 

Je tiens juste à marquer une distinction entre les deux possibilités phares du crowdfunding : 

  • le private equity 
  • l’immobilier

Le premier listé génère par un risque généralement accru, même si évidemment cela peut s’avérer être lucratif. C’est pour ces raisons que je tiens à parler dans ce contexte économique de la sécurisation due à l’immobilier : son caractère palpable.

Bien évidemment, dans le cadre d’une récession latente, nous allons attendre la post-crise pour avoir une visibilité. Nous nous mettrons encore plus à l’ouvrage pour définir le risque et ne pas proposer à nos clients des placements aléatoires.

Les SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier)

Les SCPI mais pas toutes…

Le cataclysme Covid-19 a bien entendu fait évoluer ce marché de manière importante… Il y a tellement de choses à dire sur cela. 

Toutes les SCPI ne sont pas à sélectionner, bien évidemment… Certains gérants ont déjà arrêté la collecte pour passer cette période de doute. Les résultats sont attendu trimestre après trimestre pour voir si le marché tient le coup. Nous avons quand même le recul suffisent pour aiguiller nos clients. Je privilégierai donc les parts de SCPI nouvelles et bien entendu dans des domaines ou la Covid-19 et sa gestion n’ont pas affecté l’économie. 

Nous éviterons donc malheureusement l’hôtellerie de tourisme et les biens sont les activités sont interdites actuellement. Les commerces de pieds d’immeubles… A cela, il faut ajouter les biens dans des pays où l’immobilier s’est effondrés.

La réglementation propre aux SCPI en fait un véhicule simple pour avoir les informations. Evidemment, ne pas investir dans ces secteurs n’en fait pas de facto une bonne SCPI. Vous pouvez vous référer à notre article qui décrit le cahier des charges où nous solliciter. Nous seront heureux de répondre à vos questions où à vous proposer une solution.  

Evidemment, nous allons également rechercher des SCPI qui ont un pris de part bas par rapport à la valeur de reconstitution et qui ont du rapport à nouveau important…

Placements en 2021 : pourquoi pas la Nue Propriété (NP) de SCPI ?

Pour ne pas être ponctionné d’une fiscalité confiscatoire et capitaliser

Au vu de la fiscalité outrageusement importante en ce qui concerne les revenus fonciers. En considérant la nature des SCPI qui sont des solutions dont la fiscalité est transparente. Vous ne bénéficiez que d’un rendement net faible. Nous en avons déjà parlé maintes fois et je vous laisse ici un article sur ce sujet.

Je vous conseille dans beaucoup de cas d’investir sur de la nue-propriété de SCPI. Cela aura pour effet de générer un enrichissement sans être fiscalisé sur les revenus. En effet, lorsque vous investissez dans un actif démembré, dans la nue propriété, vous accédez à un actif dont la valeur est décotée. 

Durant une période définie, vous immobilisez vos fonds dans la SCPI. A la date convenue contractuellement, l’usufruit rejoint la nue propriété. Dès lors la pleine propriété se reforme. A cet instant, accédez aux revenus.

Des secteurs plus touchés que d’autres

Attention tout de même, d’autres éléments rentrent en ligne de compte. La crise actuelle risque de mettre en difficulté des sociétés. Quid de l’ampleur de cet effet sur les loyers des entreprises locataires. Si cela dure longtemps,  Certaines sociétés vont peut-être, voir leurs loyers baisser.

Il est clair que “l’hostellerie de tourisme”, les commerces non alimentaires et certains autres biens destinés à des activités dits “non essentielles” ont des difficultés.

Le démembrement et notamment la Nue propriété (NP) permet de lisser la volatilité et le risque de variation de sa valeur, si la période dure trop longtemps…

C’est dans ces moments que le rendement ne doit pas être le seul critère pris en considération. Le report à nouveau  ou encore les vacances locatives seront à terme des facteurs aggravants de baisse de ce même rendement. D’autres éléments sont à considérer : les locataires et leur solvabilité.

En tout état de cause, plus la durée de crise sera longue, plus les SCPI risquent d’être impactées. Tout dépendra également des mesures prises par l’exécutif pour cette “pause économique”. Affaire à suivre…

Exemple :

Si vous investissez dans de la nue propriété sur 7 ans représentant par exemple 75 % de la pleine propriété, à hauteur de 20 000 €. Au bout de 7 ans, lorsque l’usufruit vous sera transféré et de ce fait la pleine propriété reformée, vous posséderez 26 666 €.

Vous vous serez donc « enrichi » de 6666 € sans avoir à payer une quelconque fiscalité ou payer des droits supplémentaires.

Lorsque la Pleine Propriété (PP) est reformée, rien ne vous interdit de revendre les parts de SCPI. Dans ces cas là, des « frais d’acquisition » vous seront demandés. Vous pouvez bien entendu garder vos parts et bénéficier du rendement (appelés dividendes). La fiscalité est celle des revenus fonciers (Tranche Marginale d’Imposition + Prélèvements sociaux). 

Je vous laisse prendre connaissance des exemples dans l’article en lien…

Ce qu’il faut regarder concernant la NP de SCPI :

Clé de répartition, valeur de reconstitution et qualité de gestion (report à nouveau, rendement, vacances locatives). Ne vous fiez pas simplement au rendement actuel. Il faut évaluer le potentiel de revalorisation et de perception de rendement sur du long terme. Il faut également voir quelle part la société de gestion va investir à crédit.

D’autres éléments sont à pointer, si par exemple le parc immobilier est plus ancien, il est probable que des travaux ou une revente de certains biens impacteront la gestion…

Les SIIC (foncières cotées)

En termes de placements en 2021, les sociétés foncières cotées en bourse pourraient être un choix de diversification intéressant. Des principes simples, logique de valeur nous font penser que les SIIC devraient être au rendez-vous cette année. Certaines valeurs ont été bousculés sur les marchés de l’immobilier coté. Il n’en demeure pas moins que cela reste de l’immobilier… Investir dans ce type d’immobilier pourrait être une bonne chose pour l’année qui vient et l’après crise. 

En 2020, les acteurs ont souvent bien mal subi la crise. Il pourrait être intelligent d’accéder à elle par la suite.

Pour en savoir en plus : les SIIC : fonctionnement et analyse. 

L’or physique ou papier 

En période de stress, de dollar faible (et qui devrait le rester), investir dans l’or nous semble être une bonne solution. Les prévisions sont bonnes. Le dollar est bas. 

Petite préférences pour l’or physique où la prime a augmenté mais en mettre dans l’allocation dans une assurance vie a du sens…

Quid de l’inflation en cette période 2021 ? Là encore, cette donnée sera importante à avoir pour appréhender la suite…

Pour en savoir plus : comment investir dans l’or

Crypto monnaie ? 

Au même titre que l’or, les crypto monnaie sont une solution de diversification dont il ne serait que mensonge d’établir un plan certain. Ici et là sont établis des discours forts et en font même  une valeur refuge. En est-on arrivé déjà là ? Certes, certaines crypto monnaies tout comme le  blockchain disposent d’éléments intéressants. Il est de notre ressort toutefois de rester mesuré. 

Néanmoins, la progression des crypto monnaies font un actif sur lequel il faut se pencher. Nombreuses questions restent en suspens mais il serait dommage d’être passé à côté lorsque son utilisation probable verra le jour ! A une époque où bien les livrets A grossisent, pourquoi ne pas s’accorder une petite partie vers ce placement nouveau…  

Un article est en préparation sur le sujet. N’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter pour en bénéficier sur votre boite mail. 

Placements en 2021 : l’immobilier 

Un bon patrimoine est diversifié. L’immobilier a bien tenu son rang. Dans les endroits où il était haut, il a un peu baissé…

Bonne nouvelle en cette début 2021 ! Les conditions de financement sont favorables ainsi que la souplesse de validation. Toutes les conditions sont réunies afin de faire une belle opération et de bénéficier d’un bel effet de levier. On le sait, ce marché est très lié aux marchés de taux. Pour les crédits immobiliers actuels, il y a d’ailleurs des dispositions pour reporter les mensualités jusqu’à 12 mois. 

Des variations du prix hétéroclites

On a vu globalement le marché évoluer d’une manière logique et singulière jusqu’alors. Ainsi tout dépend de la typologie et de l’endroit où le bien se situe. 

Les maisons ont plus augmenté. La demande dans des villes à taille humaine ont pris beaucoup de valeur durant la période. La question d’un changement en rapport au travail et notamment le télétravail et la peur ou le traumatisme d’être « demain » cloisonné pendant des semaines en appartement a changé les consciences. Quid d’un phénomène qui va perdurer ou qui va s’éteindre, rongé par des contraintes du présentiel ? 

Il y a parfois des bonnes opportunités pour les acquisitions en neuf. Durant la période, les charges marketing ont été baissée. Investir en PINEL peut être une bonne solution. Cela dépend du prix initial…

Le prix de l’immobilier pourrait bien entendu bien varier dans les mois prochains… Cela sera dépendant de la durée de la pandémie et des répercussion de la crise sur la vie des Français une fois la perfusion de l’Etat « enlevée ».

L’achat dans le but de faire de la colocation

C’est un investissement immobilier des plus rentables actuellement qui se fragmente entre l’acquisition du bien immobilier, sa réhabilitation et sa location, par définition à plusieurs personnes.

L’avantage est évidemment de générer un bon rendement et de diluer une partie du risque de vacances locatives en augmentant le nombre de locataires.

Un constat : ces dernières années le salaire moyen augmente moins que le prix de l’immobilier. Dans certaines zones, le prix de l’immobilier est arrivé à un stade où pour se retrouver proche de leur emploi, de plus en plus de personnes sont prêtes à “sacrifier” leur “tranquillité”. Certaines personnes souhaitent également goûter à cette expérience de vie.

Dans les grandes villes, cette solution s’est vue progresser de manière importante. La pandémie ne devrait pas changer ce constat. 

La loi DENORMANDIE ou le dispositif fiscal PINEL 

Je souhaite tout de même indiquer que ces deux lois sur le papier peuvent avoir un intérêt réel. L’investissement immobilier doit toujours être acquis au bon prix. Même si votre but est de réduire votre fiscalité, un bien trop cher n’aura sur une durée longue que peu d’intérêt ! Le rendement de ces biens n’est pas très élevé. Il faut donc compter sur la revalorisation “de la pierre”. 

Toute acquisition dans un bien PINEL trop cher par rapport au marché ou aux perspectives de revalorisation du foncier (différence entre marché ancien et neuf) pourraient avoir un TRI (Taux de Rendement Interne) assez mauvais.

La pierre cristallise la valeur. 

Par ailleurs, si le marché ne croit pas, faut-il risquer les contrariétés d’un dispositif fiscal ?  Même si les biens dans le neuf font par essence diminuer les contraintes (travaux), il est certain que là encore, un temps introspectif devrait être obligatoire.

Le dispositif fiscal PINEL va diminuer dans sa réduction fiscale les prochaines années (2023, 2024). Il est donc temps de s’y intéresser si vous le désirez…

Pour en savoir plus sur le dispositif fiscal PINEL ou la loi DENORMANDIE

L’acquisition rénovation location : investissement immobilier cohérent

C’est une solution consistant à investir dans un bien ancien. Il s’agit d’acquérir,  rénover et louer en meublé si possible. La fiscalité y est toujours plus intéressante. Je vous propose de vous référer à notre article sur le déficit foncier. Il est question ici de capitaliser en minimisant la charge fiscale sur les revenus fonciers et globaux…

Vous pouvez effectuer l’opération par vous-même mais des sociétés sont spécialisées également dans ce domaine. Elles peuvent parfaitement vous accompagner. Elles procèdent à l’acquisition d’immeubles, leur rénovation et la location en meublé. N’hésitez donc pas à nous contacter pour en savoir plus. 

Bilan – Quels placements en 2021? 

Bien que la cause de cet impressionnant plongeon soit un phénomène initialement extra-économique, celui-ci a une incidence prégnante dont la répercussion résonnera plus fortement plus le temps d’inactivité partielle est long. 

Espérons que sa déflagration ne perdure pas trop longtemps. Il est à espérer pour nous que la réflexion après ce drame profitera et axera un changement de notre économie mondiale, voire de nos modes de gouvernance trop souvent lourds et bureaucratisés. 

Rassurez-vous, je le répète, il y a des opportunités lors de crises majeures. Cela existe existent dans l’immobilier mais également dans les solutions financières. Contactez-nous afin d’en savoir plus !

 

 

 

Si vous souhaitez être accompagné pour vos investissements, contactez-nous gratuitement afin d’avoir un vrai accompagnement dans vos projets ! Nous avons accès globalement à tout les marchés  (sans frais supplémentaires). 

Nous vous offrons notre accompagnement durant la durée de votre investissement.

N’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter !

Demandez-nous gratuitement notre avis sur votre projet !

souscrire

1 réflexion au sujet de « Meilleurs placements en 2021 – Quels investissements choisir ? »

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :